Une école pour tous,
une pédagogie pour chacun.

Test de QI

Après avoir répondu à la question : « Pourquoi tester un enfant ? », nous pouvons nous intéresser au QI en lui-même.

  • Comment évaluer le QI d’un individu ?

Parmi les tests d’intelligence, le plus utilisé est le test de Wechsler.

Pour les enfants de 2 ans et demi à 6 ans, ce test s’appelle le WPPSI-III. Pour les enfants de 6 à 12 ans il s’agit du WISC-IV (Weschler Intelligence Scale for Children).

Seuls les psychologues sont en mesure de faire passer ces tests.

La passation se déroule normalement en plusieurs temps :

- Une rencontre psychologue-parents-enfant

- La passation des tests en eux-mêmes qui durent entre 1h et 2h. L’enfant reste seul avec le psychologue, dans la mesure du possible.

- Quelque temps plus tard, le psychologue remet ses conclusions aux parents lors d’un entretien de restitution dans lequel il explique les résultats. Il détaille alors item par item afin d’aider les parents à comprendre le fonctionnement de leur enfant.

 

  • La composition du WISC IV

Le WISC IV est composé de 15 subtests : 10 obligatoires et 5 complémentaires qui sont regroupés en 4 indices :

- La compréhension verbale (ICV) évalue la logique, l'abstraction, la compréhension des valeurs et des normes sociales

- Le raisonnement perceptif (IRP) évalue la logique, la déduction, l'abstraction et le raisonnement visuo-spatial

- La mémoire de travail (IMT) évalue la mémoire auditivo-verbale à court terme

- La vitesse de traitement (IVT) : implique le travail grapho-moteur et met en évidence la capacité

ICV

IRP

IMT

IVT

Similitude

Cubes

Mémoire des chiffres

Codes

Vocabulaire

Identifications de concepts

Séquences chiffres-lettres

Symboles

Compréhension

Matrices

Arithmétique

Barrages

Raisonnement verbal

Complètement d’images

 

 

Information

 

 

 

 
  • Détails du WISC IV

Si vous souhaitez avoir plus de détails sur le WISC IV, cliquez ici.

 

  • Qu'est-ce que le Haut potentiel, également appelé Précocité ou douance ?

Si un individu a un QI total supérieur ou égal à 130, il est considéré comme précoce.

L’intérêt n’est pas le chiffre total en lui-même mais le compte-rendu que le psychologue se doit de fournir aux parents. Il y détaille les items de passation et le comportement de l’enfant pendant cette passation. Cela lui permet de décrire les caractéristiques du caractère de l’enfant et donc du comportement qui en découle. Ce compte-rendu m’a souvent aidée à comprendre l’enfant et à proposer une pédagogie plus adaptée au fonctionnement de cet enfant.

Pour certains enfants, le seul fait de m’être entretenue avec ses parents arrangeait considérablement la situation. Le fait de voir que l’on s’intéressait à eux suffisait.

Pour d’autres, le test permettait de confirmer que cet enfant était précoce. J’essayais alors d’adapter au maximum et quand cela était nécessaire, le rythme des apprentissages, la pédagogie utilisée et de comprendre et donc prévenir les comportements de l’enfant. Je pouvais anticiper certaines situations afin soit de les éviter, soit d’accompagner l’enfant dans cette étape. Peu à peu, cet enfant doué, comme les appelle Arielle Adda, améliorait son estime de lui.

Pour les autres, je recherchais une autre cause à leur mal-être.

Mon unique but était que chaque enfant de ma classe vienne avec plaisir à l’école, apprennent des choses, soit fier de lui et de ce qu’il sait faire, acquiert une certaine méthodologie. Et pour arriver à cet objectif, il ne faut pas utiliser les mêmes chemins pour tous les enfants. Il faut donc bien les connaitre pour y parvenir.

Retour Haut potentiel